Before Galileo: The Birth of Modern Science in Medieval Europe par John Freely

imageIl y a certains mythes erronés de l’Histoire qui ont la peau dure. Ceci n’est pas étonnant puisque nous suivons tous à peu près le même cursus scolaire et qu’ils renforcent une conception bien linéaire de l’histoire. Un des mythes les plus répandus concerne la relation de l’église avec la science en général et en particulier de son attitude lors de l’ « affaire Galilée ». Le livre de John Freely est intéressant car il retrace bien la filiation du scientifique en commençant par Socrate, Aristote et Platon. Puis avec les mathématiciens Arabes puis ceux qui ont commencé à traduire les ouvrages de l’arabe ou du grec plus tard vers le latin. Mais il se noie dans les détails et il est donc très dur de suivre le fil directeur. Au mieux les débuts et fin de chapitres sont de bonnes synthèses mais le reste est très brouillon. Les deux derniers chapitres sur Galilée et Newton ont plus de substance.

Sur la forme Galilée n’a pas eu un procès et n’a jamais été en prison au pire il a été mis en maison sous surveillance dans un palais puis chez lui. Il défendait une théorie scientifique à un moment où il en existait beaucoup d’autres et certains membres de l’église catholique le soutenait comme d’autres apportait leur bénédiction à d’autres théories.

De façon générale le moyen-âge après le 10ème siècle n’a pas été cette période sombre de la quête scientifique et de l’innovation qu’on dépeint souvent. Sur Quora on peut trouver cette fascinante réponse de Tim O’Neill à propos de l’aventure scientifique pendant le moyen-âge. Pour résumer il y a eu un vide intellectuel en effet après la chute de l’empire romain occidental. Mais la rareté des sources intellectuelles à obliger les scientifiques à se concentrer sur certains domaines dont la logique ce qui a encouragé la démarche rationnelle. Puis sont apparus des universités où le cursus est multidisciplinaire mais quand même centré sur des disciplines scientifiques (la littérature en générale est ignorée). Enfin une réflexion sur l’expérimentation a fini de préparer le terrain pour une révolution scientifique. Les intellectuels du moyen-âge ont réussi à intégrer la rationalité dans le discours religieux ce qui a permis une certaine liberté de recherche même si parfois les autorités de Rome ont “recadré” un peu le débat.

Sur l’affaire « Galilée » on pourra aussi lire cette réponse sur Quora du même Tim O’Neill pour plus de détails :

https://www.quora.com/History/What-is-the-most-misunderstood-historical-event/answer/Tim-ONeill-1

Publié dans readings | Poster un commentaire

Mes lectures de ces derniers mois

Un feu sur l’abîme de Vernor Vinge : un classique de la littérature science-fiction datant de 1991 (sous-catégorie « hard sf »). Deuxième lecture pour moi, toujours autant de plaisir. Il n’y a pas la précision de Charles Stross en termes de prospectives économiques mais on apprécie l’imagination.

Nouvelles affaires du Juge Ti de Xiao Di Zhu : une collection d’enquêtes policières dans l’ancienne Chine. On y apprend beaucoup de choses sur la société chinoise du 7èm siècle. Un Agatha Christie oriental.

Canada-Québec 1534-2000 de Jacques Lacoursière : ce n’est pas un manuel mais il offre un bon rattrapage historique. Un heureux hasard a fait que j’ai revisité Québec (ville) après la lecture de ce livre d’histoire. Il n’est pas très long pour un ouvrage couvrant plus de 4 siècles. J’en retiens une chose : la colonisation française de l’Amérique du Nord et sa partie canadienne a été une aventure en plusieurs étapes et finalement assez courte avant la domination anglophone. Il est donc assez exceptionnel qu’on parle encore français sur ce continent.

The Tale of Genji de Murasaki Shikibu : Considéré comme le premier ouvrage qui prend une forme romanesque dans l’histoire de la littérature sa lecture n’est pas aisée. Cette traduction est une des plus « occidentalisée » (dans sa version originale les personnages portent des noms différents au fil de l’histoire). On y suit la vie d’un homme de la cour impériale japonaise. On utilise la poésie pour dialoguer et on comprend la misogynie de la société nippone quand on sait que les femmes ne pouvaient pas parler à aucun autre homme que leur conjoint. PS : les gens pleurent beaucoup dans ce livre, à vrai dire à chaque fois que quelqu’un voit Genji, il se met à pleurer.

The Merchant’s War (Tome 4) de Charles Stross : la quatrième partie de cette épique histoire de science-fiction. Comme je le mentionnais dans la note sur Un feu sur l’abîme, Charles Stross écrit souvent dans des futurs proches donc la perspective économique est très pertinente. Cette série tourne autour d’un groupe de gens pouvant voyager entre différents univers qui représentent la terre à différents stade d’évolution (médiévale, XIXème siècle révolution inachevée et USA toujours sous le règne britannique). On peut alors imaginer plein de choses en termes d’avantages comparatifs entre ces mondes. C’est long, trop long parfois mais on y revient avec plaisir après quelque mois de pause.

Brown Dog: Novellas de Jim Harrison : Jim Harrison est un poète mais ses romans sont plus connus (dont certains ont été adaptés au cinéma). Ce recueil de nouvelles nous fait partager la vie de Brown Dog, un grand gars demi-indien dans le Michigan. Il vit en retrait du monde, sans éducation mais avec des principes de vie simple qui le rendent attachant. La dynamique entre les personnages estun joyaux et certaines phrases sont catchy.

I know I’m missing out a lot where I live but I don’t have a TV, the movie houses are far away, and I don’t care for newspapers because the pictures are in black and white and the world is in color.

He idly wondered why when people met him the low-wage lightbulb lit up in their heads. A teacher once told him that he wasn’t “presidential material”.

She went straight but then so many of us could have gone both ways usually with disastrous results.” “You could try it. It’s old-fashioned but it’s historical”.

Thinking: The New Science of Decision-Making, Problem-Solving and Prediction par John Brockman : une anthologie d’interventions sur l’état du savoir concernant l’économie comportementale. C’est à la mode mais cet ouvrage présente une variété de point de vues intéressantes. Il y a des côtés rassurants : on a tendance à surestimer les effets de nos échecs sur le futur et sous-estimer notre résilience. Que la plupart des prédictions individuelles sur un horizon de plus d’un an sont souvent pas meilleurs que celle de non-spécialistes. Que nous demandons des conseils pour n’attendre au bout du compte qu’une confirmation de notre opinion.

The Undercover Economist par Tim Hardford : un ouvrage qui est devenu un classique de la vulgarisation de la micro-économie. Je le conseille autant que les ouvrages des éconoclastes pour comprendre certains principes comme les oligopoles, la protection médicale universelle, les taxes sous forme de péages en ville etc.

Publié dans readings | Poster un commentaire

La fleuriste sur Bernard

Publié dans Uncategorized | Tagué | Poster un commentaire

Coincé entre une belle province et un harvey’s, un bar de danseuses. Le quartier de mon boulot est charmant :)

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Beau Matin

Publié dans Uncategorized | Tagué | Poster un commentaire

Voisins

Publié dans Uncategorized | Tagué | Poster un commentaire

Ce que je lis

I know I’m missing out a lot where I live but I don’t have a TV, the movie houses are far away, and I don’t care for newspapers because the pictures are in black and white and the world is in color.” – B.D. dans le livre de Jim Harisson, Brown Dog: Novellas.

On parle souvent de l’abondance de l’information disponible sur Internet. On est passé de la télévision avec quelques chaînes et quelques journaux—si on lit—à des millions de sites, blogs et comptes Twitter. Je n’ai pas vraiment de système formalisé pour me tenir au courant si ce n’est quelques habitudes : je lis moins les quotidiens et plus de magazines (une tendance qui privilégie le « long read »). Voici mes sources d’informations avec pour chacune une description de l’usage que j’en fais.

- The Economist (http://www.economist.com/ ), pour l’information générale sur (principalement) l’actualité économique et politique. L’avantage de l’hebdomadaire anglais c’est la présence de correspondants partout dans le monde (et l’humour « british »). Je le lis au format papier, électronique ou encore audio, ce dernier format étant très bien produit.

- Zite (http://www.zite.com/) application mobile qui agrège d’autres sources d’information. Son principal atout est l’absence ou presque de configuration. Il suffit de choisir quelques catégories d’intérêts. Au fur et à mesure que du contenu est proposé vous indiquez si cela vous intéresse. Après une semaine Zite commence à proposer des choses vraiment intéressantes et surtout nouvelles. Une vraie mine de « serendipity ». Le lien avec un compte Twitter est un plus surtout si vous avez des listes (voir plus bas).

- RSS (avec feedly http://feedly.com/ ) oui je sais c’est tellement 2007… Mais le blog a des avantages, le « long read ». Ma liste de blog est très diversifiée, cela mériterait un billet à part entière.

- The Evening Edition (http://evening-edition.com/ ) cela n’existe plus pour le moment (les éditeurs ont suspendu le service le 31 décembre dernier). Ce sont des lettres de diffusion quotidiennes avec un résumé sur 3 faits avec des éditions à Paris, Londres et le Caire. Je trouve dommage l’absence d’une édition asiatique.

- MacroDigest Daily (http://www.macrodigest.com/about.htm ) un résumé de l’actualité économique mondiale sous forme de liste de diffusion, si vous cherchez une analyse de dernier communique de la FED ou donner du sens au mot abenomics, c’est ici que cela se passe.

- Podcast : cela a plus un caractère professionnel avec de podcast orienté développement logiciel mais on y trouve l’inévitable This American Life ou Planet Money

- DailyBeast (http://www.thedailybeast.com/ ) il y a boire et à manger mais j’y trouve une de mes seules sources d’analyse de la politique aux USA

- Flipboard (https://flipboard.com/ ) cousin de Zite mais plus connu. L’app Windows 8 est pas encore au rendez-vous, j’attends l’intégration des listes Twitter (voir prochaine item)

- Twitter list (https://twitter.com/tewmgd/lists ) impossible d’avoir une timeline twitter lisible avec plus de 100 personnes donc je passe par les listes pour avoir un rapport contenu/bruit acceptable. Voici mes listes qui couvre pas mal de sujets de l’aviation en passant par le mobile et les restaurants locaux.

- Liste de « weekly reading » je garde secrète une liste de sites web que je consulte une fois par semaine, souvent en fin de semaine. C’est un peu mon jardin secret. Des bloggeurs, des comptes Flickr, des webzines que je garde un peu pour moi de peur que les rendre plus connus.

- Long reads (http://longreads.com/ ) une newsletter le vendredi qui m’envoie des articles plus longs à lire. C’est très orienté vie politique / enquête criminelles aux USA. A ne pas abuser, on s’en lasse.

- Hacker News newsletter (http://www.hackernewsletter.com/ ) sélection hebdomadaire du site sur la vie des start-up en particulier et de dela geekitude en générale

- Aeon (http://aeon.co/magazine/ ) une lettre de diffusion quotidienne qui offre un article et une vidéo sur des sujets scientifiques, philosophiques ou culturels.

- Bing News (http://www.bing.com/explore/bingnews ) : une application Windows Phone et Windows 8 qui agrège des journaux. L’édition canadienne permet de parcourir l’actualité nationale et le formatage est très bien fait.

- MacLean’s (http://www2.macleans.ca/ ): news magazine comme on en fait plus. Issu de la vieille presse, il est pas cher et permet de comprendre un peu mieux l’actualité politique du pays

Bien sûr je ne consulte pas ces sources systématiquement tous les jours. De plus je privilégie certains médias à certaines périodes comme les élections. Mais si je devais donner un principe conducteur sur mes choix ce sont souvent des médias écrits long format (tl;dr) et qui ne couvrent pas l’actualité immédiate.

Publié dans readings | Poster un commentaire